Je lève la tête du sable. Tu vois, je lève la tête telle une autruche qui se la serait plonger pour éviter de voir –ressentir, ce qui se passe dans la vraie vie. A vrai dire, je respire parfaitement bien en ce moment dans la vraie vie. Je semble aller parfaitement bien. Je m’excuse de ne plus commenter mais je n’y arrive plus trop. Je vous lis avec attention en revanche soyez-en convaincues.

Je participe donc à la vague des Blogger Recognition Award parce que j’aime bien quand la blogo est sur la même longueur d’onde mais aussi parce que je suis bloquée chez moi sans mon ordi de boulot. Je ne vous copie colle pas les règles –je les attends c’est vraiment un blog pma ici.. Au cas où, une copine autruche passerait par là, jette une paupière ICI.

Je commence par remercier Septembre du fond du cœur. J’aime te lire et j’aime ta présence –je sais c’est bizarre mais je ressens ton charisme quand je te lis !

Je remercie également Tomate –LA tomate ! du fond du cœur. J’admire énormément ton énergie et ta fougue.

Je remercie aussi Pénélope du fond du cœur. J’apprécie particulièrement ton intelligence et le ton de tes récits.

Je remercie enfin Kalyz du fond du cœur –beaucoup de choses se passent au fond de mon cœur en ce moment. Parce que c’est toi –citer du Axelle Red c’est un peu la honte mais j’assume.

Je poursuis en vous racontant brièvement l’histoire de ce blog. Je me sentais bien seule avec notre année et demi d’essai naturel sans résultat et nos premières IAC foirées. Je ne pouvais plus parler avec mes vraies copines puisque la dernière à se « galérer » était largement tombée enceinte au bout d’un an. Je zone sur le net en quête de réponses à mes questions très intéressantes et sans aucun doute auxquelles il existe des réponses : « IAC réussite »,  « IAC faut-il y croire vraiment ? », « Au bout de combien de temps vais-je tomber enceinte ? » Je fais un passage éclair sur Crétissimo où se côtoient les brybry, les gygy et autres joyeusetés. J’y trouve beaucoup d’auto-centrisme, les filles parlent entre elles mais en vrai elles ne parlent que d’elle. J’y rencontre Kalyz, Baboun et Sbichounette alors je ne regrette pas ce début de parcours virtuel.

Un des premiers blogs que je lis « sérieusement » est celui de Miliette –en méga sous marin, jamais un instant je n’osais à l’époque me dire qu’un de mes commentaires pouvait être digne d’intérêt. Je ne connais pas bien wordpress alors je reviens tous les jours lire les nouvelles et des nouvelles il y en a puisque la ptite gouine vient de s’installer. Je suis hyper contente pour elle, je crois même que j’ai dû verser ma larme. Je découvre via Miliette, les blogs de La Reine, Julys, la Chouette, Margou et tant d’autres. Je les trouve toutes –et tous ! très brillants, très intelligents, très drôles, je suis très impressionnée et lire me fait du bien. Je pleure encore un peu quand je lis le billet de Miliette à toutes celles qui restent sur le quai, je crois bien que j’écris même un timide merci en commentaire.

J’attaque ma première Fiv pensant que « ça va marcher du premier coup c’est sûr ». Et je me plante –lamentablement. C’est très violent. J’ai trop écouté les gens qui me disaient que « les fiv c’est sûr ça marche quand on n’a pas de problème ». Résultat des courses, je passe mes journées au lit et je ne fais que de pleurer –toute la journée. J’essaie de mettre des mots sur mes sentiments pour essayer d’avancer et ceux de Princessepi sur l’échec de sa Fiv me bouleversent ( et ). Mais rien n’y fait. Je suis vraiment au fond du trou et je creuse encore au cas où il existerait un fond plus profond. Au bout de 15 jours je me décide à lever la tête et à écrire mon histoire –tristement banale. Parallèlement, je lance des signaux de détresse en commentaire à Miliette. Nous nous échangeons quelques mails. Je ne te remercierai jamais assez Miliette –ne rougis pas non. J’ai donc écris chaque jour mon parcours en flashback pour arriver jusqu’au présent. Je me souviens de mon premier commentaire chez les Icsi sur un billet concernant le film d’animation sur les pingouins –j’avais alors 3 pingouins qui m’attendaient. Je me suis gourée d’identifiant wordpress et mon commentaire s’est affiché avec mon vrai nom –ça commence bien ! Je crois l’avoir fait également chez la Reine.. De manière très bienveillante, après un échange par mail et un accueil des plus chaleureux, ils ont rectifié mes maladresses.

Ecrire me sert à vider mon sac –propos encore d’une banalité affligeante mais vraiment ça marche. Je n’ai aucune facilité avec l’écriture du coup quand j’écris je suis vraiment concentrée, je rectifie, je peaufine, j’y passe pas mal de temps, je réfléchis –incroyable mais vrai ! Vous lire également me permet de cogiter, de rire, de dédramatiser ou bien justement de ne pas minimiser mes malheurs. Vous êtes exceptionnelles. Alors oui parfois il y a des désaccords, des maladresses mais peu importe, ce qui importe c’est de faire.

Je n’ai pas de conseil à donner mais si tu veux pas qu’il glisse, regarde le quand il parle écoute le, le laisse pas chercher ailleurs l’amour qu’il devrait y avoir dans tes yeux, juste un effort sur l’orthographe -ok je suis rabat-joie, surtout que je dois en faire un paquet mais c’est plus agréable pour les yeux.

J’arrive à la fin de l’épreuve et mes nominations seront bien vaines puisque redondantes mais je tenais –en plus des citées dans mon récit, à remercier du fond du cœur parce que ce sont des vraiment belles personnes –je sais c’est mièvre on dirait du Cotillard: Marivalou, Fortuna, Fivplusquatre, MamzelleBulle, Anabelle, ILGC, Ptbichon, MadamePatience, MamzelleFleur, Carotte, Pmavie, flippette, mimiattend, choco et Zelda. Ça fait 15. Et pour déroger un chouïa à la règle, je croise fort pour Zazounette

A très vite

PS : J’ai écris à ma députée qui ne m’a jamais répondu(e?) -la malotrue

 

Publicités